L'impact positif du Coronavirus sur notre environnement

mars 17, 2020 2 lecture(s)

L'impact positif du Coronavirus sur notre environnement

Le coronavirus pourrait avoir un fort impact sur le réchauffement climatique.

En effet, des images diffusées par la NASA montrent une baisse spectaculaire des niveaux de pollution en Chine.

Sur ces images satellites, la NASA montre les niveaux de dioxyde d’azote, un gaz nocif émis par les véhicules à moteur et les installations industrielles, sur deux périodes distinctes.

A gauche, la période s’étalant du 1er au 20 janvier, quand l’épidémie de coronavirus ne s’était pas encore autant propagée et à droite entre le 10 et 25 février, quand les habitants sont restés le plus possible confinés chez eux et une grande partie des usines a été mise à l’arrêt.

D'après le journal britannique The Independant, les scientifiques estiment que le coronavirus a éliminé plus de 25% des émissions chinoises de gaz à effet de serre nocifs. Le tout en seulement deux semaines.

L'arrêt des usines y est pour beaucoup, mais de nombreux autres facteurs sont eux aussi à prendre en compte comme la baisse de près de 70% des vols domestiques et la limitation du nombre de véhicules à moteurs thermiques en circulation.

Maxar, la société américaine d'imagerie spatiale a publié des photos qui révèlent l'impact de l'épidémie de coronavirus sur certains des sites les plus fréquentés du monde. 

L'une des places emblématiques chinoises avant et après, ici, la place Tiananmen porte bien son nom de "porte de la paix céleste".

Toutefois ce phénomène n'est pas seulement visible en Chine. C'est aussi le cas dans le lieu le plus sacré de l'Islam, à La Mecque mais aussi en Europe.

Les États-Unis ont décidé de prendre des mesures de confinement, en particulier à New-York. 

Ce mardi 17 mars, à partir de 9 heures, les bars, cafés et restaurants de la ville phare de la côte est des Etats-Unis ne pourront plus accueillir de public, et devront limiter leurs activités à la vente à emporter et aux livraisons à domicile.

L'Afrique, jusqu'ici plutôt épargnée, prend la mesure du fléau en fermant ses frontières au Kenya où en fermant ses aéroports en Egypte. 

Un gardien de voitures à Windhoek en Namibie, le 16 mars, après l’annonce des deux premiers cas confirmés de Covid-19 dans le pays.


2 Réponses

EPANDA
EPANDA

mars 25, 2020

Merci d’avoir pris le temps de laisser un commentaire Michèle :).
Espérons en effet qu’il y ait une prise de conscience quand tout cela sera terminé … mais j’en doute malheureusement :( …
“De mon côté, je fais circuler vos infos comme votre site pour des achats responsables.” merci infiniment Michèle c’est très gentil de votre part ! Nous vous souhaitons une bonne journée et bien du courage dans ses moments difficiles :).

Guillaume – EPANDA

wilzius
wilzius

mars 25, 2020

Merci pour vos infos, si cela pouvait faire prendre conscience aux êtres humains que la course à “toujours plus” les menait à la catastrophe et qu’un autre monde relocalisé plus respectueux de la nature et du vivant était plus que URGENT!!!! ce très mauvais moment ou certains malheureusement y laisseront la vie n’aura pas été inutile.
Mais en prendront ils conscience?
De mon côté, je fais circuler vos infos comme votre site pour des achats responsables.
Encore merci. Fraternellement.
Michèle

Laisser un commentaire

S'inscrire